Black Box Glasses

L’application utilise le casque de réalité virtuel en carton Cardboard Kit, et a été réalisé en partenariat avec le mouvement #NIEspionsNIPigeons lancé par Tristan Nitot.

Le projet a pour objectif de fournir à la communauté un support à la fois ludique et pédagogique permettant de comprendre au travers de situations pratiques pourquoi cette loi pose problème.

Dans le jeu, l’utilisateur chausse ses lunettes à “réalité dissimulée” (le casque Cardboard) et se transforme en boite noire.
Son but ? Trouver les terroristes qui l’entourent grâce à son nouveau pouvoir de surveillance généralisée. Bien évidemment, il n’en trouvera aucun, mais rencontrera au détour des données qu’il intercepte des journalistes, des militants, etc…

L’analyse des données interceptées lui permettra alors de poser les bonnes questions sur les dérives possibles d’une telle loi.

bbg02 bbg01

L’objectif est de toucher des personnes qui ne sont pas forcément au fait des détails pointés par les détracteurs de cette loi, mais qui seront attiré par l’aspect ludique et parodique du jeu.

Pour chaque casque Cardboard acheté au travers du code réduction proposé par notre communauté, 5€ seront reversés à Reporter Sans Frontière / La Quadrature du Net.

Willy Lafran, porteur du projet

willy-lafranCofondateur de Formell (ingénierie pédagogique et logicielle pour les aidants familiaux), et fondateur de DataRmine (solution gratuite de chiffrement sur les réseaux sociaux).

Comment vous est venue l’idée ?

L’idée est venue après avoir signé la déclaration commune des acteurs du numérique “Ni Pigeons Ni espions” visant à contrer le Projet de Loi Renseignement. Nous avons contacté d’autres startups pour leur proposer une action bénévole et ouverte, tous ont accepté.

Pourquoi êtes-vous motivé par ce projet ?

Parce que c’est un premier jeu pédagogique et militant sur des valeurs qui nous sont chères (respect de la vie privée), parce qu’il regroupe plusieurs entreprises motivées par l’envie d’être utile, et parce que s’il est une réussite, il sera un exemple fort de ce qu’une communauté peut faire, dans un format ouvert et collaboratif, pour une cause qu’elle trouve juste.

Ce qui pourrait être fait pendant un Eccone Atelier

Lors d’un Eccone Atelier, chaque équipe choisit (ou se crée) un objectif à atteindre. Pour vous aider, Willy porteur du projet, a imaginé avec Eccone des objectifs :

Légende : Documenter projet= documenter le projet / planifier-picto= Planifier des actions / realiser-picto = Réaliser dès maintenant

# Objectif
Documenter projet Imaginer de nouveaux scénarios dans le jeu permettant de démontrer d’autre absurdité de la loi
Documenter projet Expérimenter le jeu pour identifier comment améliorer sa jouabilité (et jouer plus que 2mn 🙂
planifier-picto Comment créer ensemble une ambiance sonore pour le jeu, ainsi qu’une musique à l’ouverture du jeu
realiser-picto Mise en place d’un site internet faisant part du concept et incitant le public à contribuer (GitHub) et partager son expérience
realiser-picto Produire un kakémono (roll’up) en anglais, de façon à pouvoir présenter le jeu dans une dizaine de pays européens (www.i-citytour.eu)

Quel est la dimension « Commun numérique » du projet ?

Le projet est en mode ouvert, n’importe qui peut y apporter une contribution.

Le résultat du projet est accessible, copiable, modifiable, consultable, diffusable et exécutable gratuitement et librement par et pour n’importe qui. Les seules règles sont celle du respect d’autrui, du respect de la loi et de la non diffamation de tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *